SMX Paris 2014 - Le bilan

Journée 2

Après la première journée à SMX Paris – et beaucoup de rêves hantés par des Google updates et des courbes sur rétroprojecteur – on repart pour une journée de conférences centrées sur le Search Marketing.

Si vous n’avez pas pu tout voir hier, jetez un œil sur : SMX Paris 2014 Recap Jour 1.

Le marketing de contenu : SEO ou SMO

Ça commence fort ce mardi avec la bataille du SEO représenté par Anders Hjorth d’Aznos et du SMO représenté par Erick Hostachy de Yourastar.

anders_erick_smx

Bataille qui finalement s’est finie en mariage (ou presque) ! Un marketing de contenu réussi est l’alliance du SEO et du SMO qui finalement, sont complémentaires et non ennemis. Si l’influence de l’un sur l’autre est difficile à prouver, les deux génèrent lead, visibilité et présence à long terme sur internet. Ne perdons pas de vue que c’est là le réel objectif du marketing de contenu !

Moralité, ne choisissez pas entre SEO et SMO, faites un savant mélange des deux pour décrocher le jackpot.

Pour voir la partie SEO de la présentation par Anders Hjorth :

Authorship et Google +

Francesco Salati, responsable SEO de L’Equipe, Jean-Baptiste Duquesne, directeur de 750gr.com et Yann Sauvageon de Synodiance ont fait le point sur la notion d’authorship sur Google + qui deviennent incontournable. Vous n’avez pas encore mis en place votre stratégie Google + ? Il va être temps de vous y mettre !

Ce réseau social longtemps resté à la traine se révèle finalement intéressant pour générer des clics grâce à des vignettes séduisantes dans la recherche Google mais malheureusement trop inconstantes.

Avec Google +, l’author rank et le pagerank sont utilisés de concert pour le ranking des articles de fond. On parle d’identity rank qui va jusqu’à cartographier les identités réelles !

Journalistes, bloggeurs mais aussi youtubers et photographes peuvent désormais apposer et imposer leur signature digitale !

Pour voir la présentation sur Slideshare :

Réussir son référencement sur Google Actualités

Accompagnée de Francesco Salati, Virginie Clève, directrice marketing à Radio France a rencontré un franc succès pour sa présentation révélant tous les secrets de Google Actualités.

Google Actualités, c’est 55 millions de sources indexées pour 72 éditions en 30 langues et tout est automatisé. Pas le droit à l’erreur pour être bien référencé ! Le Googlebot indexe les contenus mais l’algorithme est différent. Sachez que le brand content et les communiqués de presse sont laissés de côté et qu’il faut envoyer un formulaire pour demander à ce que votre contenu soit pris en compte par Google Actualités.

virginie_cleve_smx

Pour réussir, il faut produire beaucoup de contenu et de façon régulière. Le dosage est un facteur de succès ! Les visuels à insérer doivent être non cliquables en 80×60, les png et les balises alt sont à éviter.

Pour monter A la une sur Google Actualité, Virginie pense qu’il faut atteindre dans les 500 likes Facebook. Google utiliserait ici directement un signal social de Facebook pour décider de la pertinence d’une actualité ?!

Dans une stratégie Google actualité, il est important d’être cité en source d’actualité dans d’autres actualités faisant partie d’une thématique commune. Il est donc important de bien citer ses sources en bas de vos articles.

Des causes fréquentes de refus de contenu :

  • Trop de retours chariot
  • Les listes à puces
  • Les suites de photos
  • Les éléments multimédia

Virgine nous a introduit la notion de Sourcerank. Cela ressemble à un Authorrank ou à un Quality Score (dans Google Adwords) qui donne une valeur intrinsèque à une source de contenu en fonction de sa notoriété et de son historique de publication.

Pour voir sa présentation plus en détail, c’est ici :

Multichannel tracking

Comment mesurer l’impact de chaque canal en termes de ROI ? C’est la question à laquelle Marion Deridder, directrice marketing chez Grohe, Stefanie Keller et Sébastien Venturini d’Activis ont tenté de répondre en une session cet après-midi à SMX Paris.

Ils nous proposent d’optimiser les canaux identifiés comme apporteurs de trafic en faisant, par exemple, un ciblage newsletter très spécifique. Il faut toutefois s’apprêter à rencontrer plus de complexité avec l’arrivée massive des objets connectés sur le marché.

Le modèle d’attribution utilisé le plus fréquemment est le last click (attribue une conversion à la dernière source de trafic constatée, quelles que soient le nombre et la source des visites antérieures).

Refonte de site en préservant son SEO

Cécile Barbier et Alexy Souciet de Elle.fr expliquent la méthode à suivre pour réussir sa refonte de site sans détruire son référencement.

refonte_site_ellefr_smx

Le délai est la question clé pour une refonte de site réussie, tout le reste en dépend : l’organisation, les priorités et le budget.

Les grandes étapes d’une refonte de site :

  • Audit
  • Cahier des charges
  • Conception des spécifications
  • Design
  • Intégration
  • Développement
  • Pré-prod
  • Surveillance

Attention, il faut à tout prix éviter les fuites de crawl et bien préparer les redirections ! Et n’oubliez pas que pendant la création du nouveau site, il ne faut pas déshabiller le site existant qui aura besoin de mise à jour en contenu.

Pour voir la présentation de Cécile et Alexy sur slideshare :

 

Le Customer Lifetime Value

Julien Schneider, directeur e-commerce et marketing à la FNAC et Julien Babin de Keyade.

L’optimisation média classique est la rentabilité à 30 jours. Ici, il s’agit de comprendre la performance induite par l’acquisition de clients dans le temps.

Le tracking par tag est limité : aucune information sur la marge et aucune donnée après 30 jours. Le nouvel enjeu est d’optimiser la granularité CLTV dans le temps. Un pilotage par ROI net puis au bout de 3 mois, reventiler les catégories en fonction de l’ARPU (average revenue per user).

Les comportements peuvent être différents en fonction de la source d’acquisition, c’est une stratégie qui pourrait être intéressante à adopter !

Pour en savoir plus sur le Customer lifetime value, (re)lisez notre article : Coût par acquisition vs valeur client ou Customer Lifetime Value .

SEO international

Pour finir, Aleyda Solis, consultante en SEO international et fondatrice d’Orainti nous a livré une superbe présentation dans laquelle elle nous livre sa recette pour internationaliser sa stratégie SEO.

aleyda_vquote

Les performances SEO ne peuvent pas être exportée telles quelles à l’international. Il faut donc reprendre tout sa stratégie SEO de zéro…

  • Construire une structure web internationale. Le choix de la langue dépend de votre entreprise et du produit à vendre. En faisant votre choix, soyez sûr d’être suffisamment équipé pour :
  1. Développer et mettre à jour un contenu multilingue
  2. Avoir un budget et une disponibilité suffisants sur le long terme
  3. Avoir des produits internationaux qui peuvent être livrés partout
  4. Prendre en compte les tarifs et les monnaies étrangères
  5. Tenir compte des contraintes légales à l’international
  • Produire du contenu adapté localement.
  • Créer sa popularité en trouvant vos influenceurs locaux afin de générer des ambassadeurs pour votre marque.

Voici la présentation d’Aleyda:

 

Merci d’avoir suivi toute l’actualité de SMX Paris avec nous !

Retrouvez-nous sur Twitter : @BDBL_Media et @AznosFr

 Crédits photos : Aznos

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *