SMX Londres 15 mai 2013

welldevaluealltheirlinks

Jim Boykin à SMX Londrès 2013

Cette année la conférence SMX était quelque peu dominée par des speakers américains et une audience très mixte en provenance d’Angleterre, d’Europe du Nord et de l’Est. Je me suis senti très à l’aise car pour une fois mon nom n’était pas du tout exotique dans ce beau mélange de culture, langues et nationalités.

La qualité des sessions était très bonne avec tout de même des variations de niveaux entre les speakers.

Les sessions auxquelles j’ai assisté ont été un beau mélange car l’organique m’intéresse autant que le payant. Je vais donner quelques détails sur mes sessions préférées en ordre chronologique.

A Key Role For The Search Professional: Company Insight Wizard

La conférence a commencé avec un keynote de Jim Sterne (@jimsterne) sur le rôle de l’analytics et le big data. Jim est un véritable leader d’opinion dans le domaine d’analytics, auteur de plusieurs livres et grand conférencier. J’avais été impressionné par sa Jim Sterne on SMX Londonprésentation il y a quelques années déjà mais cette présentation, totalement différente, était une vision presque prophétique du rôle des données dans le marketing du futur.

Le vrai Big data (car il y a aussi beaucoup de faux ou de « hype » autour de ce concept) représente un changement de paradigme pour l’analyse de données car la démarche est celle de tout stocker pour seulement plus tard paramétrer ses requêtes. Avant le Big Data, il valait mieux définir exactement quelles données stocker et établir leur utilisation alors qu’aujourd’hui on stocke tout pour ensuite chercher des causalités, des schémas de comportement et des segments dans le data. Selon Jim Sterne: « la segmentation est ton meilleur ami ». Un Keynote riche et fascinant et je conseille vraiment tout décisionnaire d’entreprise à sauter sur l’occasion de voir une présentation de Jim Sterne dans le futur.

From Authorship To Authority: Why Claiming Your Identity Matters

La reconnaissance d’auteurs (Authorship) est une des tendances majeures du Search Marketing dans cette période de dévalorisation de liens. Le principe de base qui a été bien présenté par Maile Ohye de Google (@maileohye) se résume en une approche de « double handshake » détaillée avec les codes appropriés et la marche à suivre.

Chelsea BlackerChelsea Blacker de Blueglass UK a ouvert sa présentation avec la question de : « Que devient mon profil social quand je meurs ? ». Présentation décalée mais pas hors sujet car il s’agit bien des traces que laissent les humains et que les moteurs de recherche peuvent interpréter et non plus simplement de « liens anonymes » qu’un webmaster ou un robot a pu publier sur un site.

De façon générale cette session était de très haute qualité car après les filles, nous avons eu droit à Jim Boykin et Grant Simmons en grande forme et ensuite un débat très intéressant qui suggérait même une recrudescence de spammers modernes qui assument des profils virtuels. Je suggère qu’on les appelle des « Persona Spammers ».

Killer Content Remains King, Queen and Ace

Le Content Marketing étant une autre tendance majeure, cette session était particulièrement attendue. J’ai particulièrement apprécié la présentation de Dixon Jones (@Dixon_Jones) qui a maintenant changé de peau pour devenir 100% MajesticSEO alors qu’il était historiquement à la tête de l’agence Receptional. Ces dernières années, il a mis en œuvre une démarche de content marketing et de distribution sociale fondée sur ce qu’il appelle des Marketing Towers. Dixon viendra à Paris en juin (SMX Paris) donc ce sera l’occasion de le revoir sur la scène française.

De même les exemples et etudes de cas de Chris Bennett (@chrisbennett) de 97th floor étaient de très haute qualité.

Creating, Testing and Optimizing Ads

Sean Malseed de SEMrush a donné un angle drôle à la problématique de création, test et optimisation d’annonces pour le référencement payant: le benchmark de concurrents avant la création de groupes de mots clés et des annonces. Rebecca Hansson de SESNordic faisait un parcours beaucoup plus complet des problématiques de préparation pour le test et Rebecca Momberg de Marin Software présentait les meilleurs pratiques de testing provenant d’une étude faite en interne (et rendu publique d’ailleurs).

En tant que modérateur de cette session je me suis permis de demander à l’audience leur façon de faire du testing d’annonces. Tout d’abord environ 2/3 de la salle disait faire une sorte de testing ou autre. De ces 2/3, environ 1/3 utilisait les fonctionnalités intégrés dans leur outil de bidmanagement (ce qui me semblait le plus logique), un peu moins de personnes utilisait la rotation automatique dans Adwords et ensuite un peu moins d’un tiers disait utiliser un outil externe pour ces tests. Globalement cela donnait l’impression de démarches plutôt spontanées et finalement pas très structurées.

Forget What You Know About AdWords & Paid Search

Les « Enhanced Campaigns » sont également une tendance majeure. Excellente présentation de la part de George Popstefanov de PMG.

Fin de la première journée…
(suite: Deuxième journée sur SMX Londres 16 mai)

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *