Le rush de fin d’année a bien eu lieu

Nous avons étudié le trafic et les ventes de cinq de nos clients (des e-commerçants leaders sur leur secteur) sur novembre et décembre 2015 (soit les 61 derniers jours de l’année). Voici les principales tendances qui ressortent de notre analyse.

 

Un démarrage « normal » malgré des circonstances exceptionnelles

Le début de la période de fin d’année a été marqué par les attentats du 13 novembre à Paris. A la suite de ces événements tragiques, de nombreuses enseignes ont décidé de renommer leur opération commerciale « Black Friday ». Les français ont également ajusté leurs modes de consommation. 18% des e-acheteurs ont déclaré avoir davantage commandé sur Internet suite aux attentats (Enquête Fevad/CSA : Bilan des achats de Noël 2015 sur Internet). En analysant les résultats de nos clients pendant le week-end du14 et 15 novembre, nous n’avons cependant pas noté d’effet notable ni sur le trafic, ni sur les ventes. Le report des achats sur les boutiques en ligne a donc été compensé par une baisse générale de la consommation.

Les 3 premières semaines de Décembre au cœur de toutes les attentions

La période allant du Cyber Monday jusqu’au dimanche précédant Noël est cruciale pour l’ensemble des e-commerçants. Par rapport aux 3 semaines qui précède le WE du Black Friday, nous avons noté une hausse du trafic qui peut aller de +20% à +150% et une hausse du nombre de transactions qui peut aller de +30% à +700%.

Focaliser les efforts sur les week-ends

Les week-ends représentent de gros temps forts pour la vente. Alors que le trafic quotidien moyen pendant les week-ends est comparable à celui des jours de semaine (de -10% à +10% en fonction des marchands), le nombre de transactions est lui sensiblement supérieur (de +20% à +60%).

Profiter à plein des périodes clés

Nous avons constaté que l’effet du Black Friday a été très marqué pour les e-commerçants qui ont relayé l’opération. La moyenne quotidienne des transactions sur le week-end en question (vendredi inclus) a augmenté très significativement par rapport à la moyenne quotidienne de la fin d’année. Le ratio multiplicateur des ventes a été de x2 à x10 en fonction du secteur (mode, produits culturels, jouets, électronique…). Il ne faut pas non plus sous-estimer les achats de dernière minute et la période entre Noël et Jour de l’An. En revanche, peu d’e-commerçants parmi nos clients ont relayé le Cyber Monday alors qu’aux Etats-Unis, ce jour-là est un jour de vente plus important que le Black Friday (Custora : E-commerce Pulse Holidata 2015).

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *